Vél’ d’Hiv’ : mais qui a bien pu faire ça ?

Politis  • 13 avril 2017
Partager :
Vél’ d’Hiv’ : mais qui a bien pu faire ça ?
photo : AFP

Marine Le Pen, gaullo-mitterrandienne ? Sans doute, si l’on en croit sa déclaration, dimanche 9 avril, sur la rafle du Vél’ d’Hiv’ : « La France n’est pas responsable » de cette opération menée, en juillet 1942, par 4 500 policiers parisiens et les chauffeurs – bien français – des autobus de la RATP. La présidente du FN a repris là l’antienne de l’après-guerre selon laquelle « Vichy, ce n’était pas la France », qui a eu cours jusqu’au discours de Jacques Chirac de 1995, reconnaissant (enfin) la responsabilité de la nation dans la déportation des juifs de France. Marine Le Pen a ajouté : « S’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque. »

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don