Brésil : Temer au bord du gouffre

Michel Temer, président depuis la destitution de Dilma Rousseff fin août 2016, pourrait à son tour être déposé.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le séisme politique qui balaye le Brésil depuis des mois s’apprête à produire une nouvelle secousse. Michel Temer, président depuis la destitution de Dilma Rousseff fin août 2016, pourrait à son tour être déposé, soupçonné d’avoir financé sa campagne avec de l’argent sale en 2014. Alors que sa popularité n’atteint pas 10 %, son cas s’est considérablement aggravé en mai à la suite d’écoutes révélant son implication dans le versement de pots-de-vin. La justice vient d’autoriser son audition dans une enquête pour corruption passive, obstruction à la justice et organisation criminelle.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.