En marche vers le tribunal

Des marcheurs frondeurs dénoncent l'opacité des statuts du futur parti présidentiel.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Première entorse pour le futur nouveau parti présidentiel. Soumis au vote électronique le 8 juillet, les statuts de La République en marche sont contestés par des dizaines d’adhérents. Les « frondeurs » dénoncent l’opacité sur ces statuts qui ne leur auraient pas été transmis en intégralité et ont déposé un recours en référé devant le tribunal administratif de Créteil pour obtenir l’annulation du scrutin.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.