Le recul de Netanyahou

Le Premier ministre israélien a dû ordonner le démantèlement des portiques dits de sécurité disposés à l’entrée de l’esplanade des Mosquées.

Le Premier ministre israélien a finalement dû battre en retraite et ordonner le démantèlement des portiques dits de sécurité disposés à l’entrée de l’esplanade des Mosquées. Non sans avoir promis l’installation d’un autre dispositif dans les mois à venir. Il semble que ce soit l’intervention de la Jordanie, dont dépend le Waqf, l’institution qui gère les lieux saints, qui aura été décisive. Plus peut-être que le Shin Beth (les services de renseignements israéliens) et l’armée, hostiles à ce qui ressemblait…

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents