Corruption à la Fifa : première condamnation

Dans les affaires qui touchent les instances internationales du football, l’ex-patron de la fédération guatémaltèque a pris huit mois de prison ferme.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Hector Trujillo, ancien secrétaire général de la fédération guatémaltèque de football (2009-2015), a été condamné mercredi à huit mois de prison ferme par une juge fédérale new-yorkaise, Pamela Chen. Arrêté en décembre 2015, alors qu’il était en croisière en Floride, l'homme de 63 ans avait plaidé coupable de fraude bancaire et de prise de pots-de-vin dans le scandale qui a secoué la Fifa.

À lire aussi >> Fifa : un scandale qui date

Hector Trujillo avait reconnu avoir accepté 400 000 dollars de la société de marketing sportif Media World, établie à Miami, en échange des droits média et marketing sur les matchs joués à domicile par l’équipe guatémaltèque pour les qualifications aux Coupes du monde 2018 et 2022. Les dessous-de-table ont été versés sur plusieurs années par Media World, transitant par des banques américaines avant qu’Hector Trujillo en reçoive sa part sur un compte au Guatemala.

L’ex-patron du foot au Guatemala s’en tire plutôt bien puisque le procureur avait réclamé une peine minimale de plus de trois ans. Emprisonné un mois avant d’être remis en liberté sous caution, il a également été condamné à rembourser 415 000 dollars à la fédération guatémaltèque, correspondant au montant dont elle a été lésée.

C’est la première condamnation dans cette affaire qui a éclaté en mai 2015, impliquant une quarantaine de personnes, poussant Sepp Blatter vers la sortie, et depuis suspendu pour six ans de toute activité liée au football. Une affaire dont le grand procès doit débuter le 6 novembre à New York. Seules trois personnes ont plaidé non-coupable. Le procès devrait durer plusieurs semaines.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents