Un bidonville parisien menacé d'évacuation en pleine trêve hivernale

Pour la quatrième fois en trois ans, les familles roms du camp de la Petite Ceinture risquent à nouveau l'expulsion, qui aura lieu dès demain au petit matin. Reportage.

Cela ne tient qu’à un fil. Tout le bidonville est éclairé par un système de câbles électriques ingénieux, mais dangereux. Une simple bagarre entre deux enfants suffit à couper le courant pour tout le monde. Les fils pendent au-dessus de l’allée et traînent à terre. Il s’agit d’éviter de trébucher dessus tout en échappant au grouillement des rats favorisé par la tombée de la nuit. C’est bancal, mais ça fonctionne. « Installez-vous, c’est propre chez nous », lance fièrement un futur papa. Comme toutes les…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents