Tous disent assez : Khaled Dehgane, 47 ans, Gilet jaune, travailleur handicapé au chômage, Annecy

« Depuis des années, nous subissons la précarisation de nos vies. Je trouve extraordinaire le sursaut de dignité qu’il y a eu cette année. »

Après avoir longtemps enchaîné les petits boulots, il décide d’arrêter. « J’ai voulu à un moment m’extraire du système libéral. Au début, c’était une sorte de choix. Et puis j’ai eu un accident de la vie… Avec mon handicap, je n’ai plus eu le choix. » Khaled se consacre aujourd’hui à l’animation d’ateliers de récup à l’Ecrevis – Espace commun de rencontres extraordinaires vecteur d’idées à suivre –, lieu alternatif au cœur d’Annecy. « L’Ecrevis, c’est du partage, nous recréons des liens, explique-t-il.…

Il reste 70% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents