Les échos de la semaine

L'oeil de Politis sur l'actualité de la semaine en bref.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Justice : Ultimatum climatique pour la France

Neuf mois. C’est le temps qu’a la France pour accoucher de mesures probantes et efficaces pour lutter contre le changement climatique. Le Conseil d’État a estimé que les politiques climatiques ne sont pas compatibles avec l’objectif de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Cette décision inédite récompense l’audace de Damien Carême, qui a adressé un recours gracieux pour inaction climatique en 2018, alors qu’il était maire de Grande-Synthe, une commune du Nord déjà menacée par la montée des eaux. Sa guérilla judiciaire a trouvé de nouveaux soutiens avec l’Affaire du siècle (Notre affaire à tous, la Fondation Nicolas-Hulot, Greenpeace France, Oxfam France), les villes de Grenoble et Paris. « Je suis révolté contre cet État qui signe des engagements et ne les honore jamais. Aujourd’hui, la justice me donne raison et j’espère que cela mettra un terme à la léthargie », a réagi Damien Carême, aujourd’hui eurodéputé EELV. Si les juges du Conseil d’État estiment que les mesures sont toujours insuffisantes, ils pourront prononcer une lourde astreinte financière. L’échéance est prévue au 31 mars 2022, en plein boom de la campagne présidentielle.

Vers la retraite à 64 ans ?

C’est une certitude, l’Élysée compte relancer la réforme des retraites. Reste à savoir quand. Emmanuel Macron a besoin de cette mesure pour offrir à la Commission européenne un signal en matière de rigueur budgétaire. Il compte également sur ce dossier pour fidéliser l’électorat de droite et couper l’herbe sous le pied de LR. Mais l’opération mettrait un mouvement social dans la rue, avec cette fois-ci l’unanimité des syndicats contre le gouvernement.

La « réforme systémique » gelée pour cause de covid, qui avait l’assentiment de la CFDT, a laissé place à un recul rapide de l’âge légal de départ à la retraite, en contre-pied d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron en 2017. Selon Les Échos (28 juin), le report à 64 ans de l’âge légal pourrait valoir pour les salarié·es âgé·es aujourd’hui de 57 ans (génération 1964) ou moins.

Canada : Déboulonnage anticolonial

La découverte, fin mai, de charniers de plus d’un millier de tombes anonymes près de trois anciens pensionnats pour autochtones dans l’ouest du pays continue d’alimenter une profonde colère au sein des populations amérindiennes. Jusqu’en 1990 (!), près de 150 000 enfants métis et inuits ont été arrachés à leurs familles pour être placés dans des institutions éducatives catholiques chargées de les assimiler de force à la société dominante. La fête nationale, ce 1er juillet, a suscité plusieurs manifestations de soutien aux peuples autochtones, dont certaines ont donné lieu à la dégradation d’une dizaine d’églises, après que huit ont été incendiées depuis fin mai, mais aussi au déboulonnage de statue de la reine Victoria datant de 1904, et d’une autre de la reine Elizabeth II, symbole du joug de l’ex-colonisateur et de leurs descendants canadiens, toujours théoriquement soumis à la monarchie anglaise.

Extrême droite : Un commando condamné

Dix-huit mois de prison avec sursis et deux ans de suspension de la fonction publique pour Philippe Pétel, l’ancien doyen de la faculté de droit de Montpellier. Et six mois ferme pour l’ex-professeur Jean-Luc Coronel, assorti d’un an de suspension de la fonction publique. Les deux enseignants ont été reconnus coupables, le 2 juillet, de leur implication dans le commando d’extrême droite qui avait déboulé, dans la nuit du 22 au 23 mars 2018, dans un amphithéâtre de l’université, alors occupé par une soixantaine d’étudiants mobilisés contre Parcoursup. Cagoulés, armés de bâtons ou de tasers, le commando d’une dizaine de personnes a, grâce au concours du doyen, réussi à s’introduire dans les locaux, blessant au passage une dizaine d’étudiants.

Écologie : Une primaire à cinq

La primaire du Pôle écologiste attire les prétendants. Ils ne sont pas moins de cinq. Premier à formaliser sa candidature, le maire de Grenoble, Éric Piolle, affirme vouloir construire un « arc humaniste » de LFI au PS. Le lendemain, le député européen, Yannick Jadot, a déclaré sur TF1 vouloir constituer « une équipe de France de l’écologie ». Ces deux favoris auront face à eux l’ex-numéro 2 des Verts, Sandrine Rousseau, qui prône « une radicalité environnementale ». Mais aussi le coprésident de Cap écologie, Jean-Marc Governatori, qui, après avoir concurrencé l’alliance EELV-PS-PCF en Paca, défend une candidature « centriste » ; et enfin la députée et ex-ministre, Delphine Batho, présidente de Génération écologie, qui « assume la décroissance » et refuse de se fondre dans une union avec la gauche. De quoi animer bien des débats d’ici au premier tour de cette primaire ouverte, prévue du 16 au 19 septembre prochain.

Union européenne : Marine Le Pen se pousse du col

Histoire de faire oublier l’échec de son parti aux élections, Marine Le Pen était toute fière d’annoncer le 2 juillet la signature d’une déclaration commune hostile à « Bruxelles » et son « fédéralisme rampant », avec le Hongrois Viktor Orbán (Fidesz), le Polonais Jaroslaw Kaczynski (PiS), les Italiens Matteo Salvini (Lega) et Giorgia Meloni (Fratelli d’Italia), l’Espagnol Santiago Abascal (Vox), et dix autres leaders européens d’extrême droite. Alliée donc avec ceux qui harcèlent les personnes LGBT, remettent en cause l’avortement, s’attaquent à l’indépendance de la justice, à la liberté de la presse, aux ONG…

Une Mapuche préside la Constituante

Elle s’appelle Elisa Loncón et incarne à elle seule une révolution en marche. Cette universitaire de l’ethnie mapuche a été élue à l’un des dix-sept sièges réservés aux peuples originaires parmi les 155 constituant·es chargé·es de rédiger la nouvelle constitution chilienne, mais aussi à la présidence de cette assemblée, qui doit rendre sa copie dans neuf mois.

Birmanie : La colère ne faiblit pas

Les rues des villes ne vibrent plus autant des grandes manifestations du printemps, en raison de la féroce répression du régime. L’opposition populaire au coup d’État militaire du 1er février vire aux agressions armées contre les forces de l’ordre, alors que les rébellions ethniques ont elles aussi repris leur guerre contre le pouvoir central. Dimanche, ces affrontements ont causé la mort de 25 personnes.

Victoire pour les vendeurs de CBD

Dans un arrêt du 23 juin, la Cour de cassation a cassé un jugement de la Cour d’appel de Grenoble qui avait condamné une de ces enseignes, de plus en plus nombreuses, vendant des produits à base de CBD, molécule – non psychotrope – issue du cannabis. L’arrêt, qui clôt une longue série judiciaire, s’appuie sur les directives européennes qui autorisent le commerce de ces produits ne relevant pas des lois sur les stups…

Bolsonaro et le scandale des vaccins

La gestion déplorable de la crise du covid par le président d’extrême droite brésilien alimente, depuis plusieurs semaines, d’importantes manifestations et une nouvelle demande de destitution. Alors que le nombre (officiel) de morts dépasse les 500 000, Bolsonaro est soupçonné d’avoir couvert un réseau de corruption au sein du ministère de la Santé, qui aurait importé des vaccins contre le covid surfacturés.

La justice se penche sur les Ouïgours

C’est une première pour la justice française, rendue possible au titre de sa compétence universelle. Fin juin, une enquête a été ouverte pour « recel de crimes contre l’humanité » contre quatre géants du textile (Inditex, SMCP, Skechers et Uniqlo), à la suite d’une plainte déposée par trois ONG et une rescapée ouïgoure. Les célèbres multinationales sont accusées de profiter de la répression mise en place par les autorités chinoises au Xinjiang.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.