RSA des salariés suspendus : L’extrême maladresse d’élus PS

Ils contestent le fait de rendre éligibles au RSA les salariés suspendus pour absence de passe sanitaire.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Les présidents socialistes de 15 départements s’insurgent, dans une lettre au Premier ministre, contre le fait de rendre éligibles au RSA les salariés suspendus pour absence de passe sanitaire. Ainsi résumée, la position de ces élus choque et révulse. 

Eux se défendent en avançant des arguments d’ordre juridique et technique. Le premier est que le gouvernement crée une inégalité dans le versement du RSA : pour tout un chacun, la prise en compte des revenus des trois derniers mois est indispensable pour obtenir l’allocation, or en leur demandant de le verser immédiatement aux salariés privés d’emploi suite à un refus de présentation du passe sanitaire, le gouvernement met en place un traitement à deux vitesses dans l’octroi de cette allocation d’insertion. Le second est que cette décision ministérielle transforme le RSA en une allocation-chômage déguisée, ce qui n’est pas sa vocation, payée qui plus est par les départements, sans compensation. 

Tout cela n’est pas faux mais trahit une terrible indifférence à la situation des salariés ainsi privés de revenu. D’où des réactions virulentes sur les réseaux sociaux contre ces élus des départements Aude, Ariège, Côtes-d’Armor, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Lozère, Nièvre, Pyrénées-Orientales, Tarn, Haute-Vienne et Seine-Saint-Denis.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.