Les échos de la semaine

L'oeil de Politis sur l'actualité de la semaine en bref.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Climat : Coups de chaud extrêmes à venir

Lors de la COP 26, en novembre 2021, l’ONU annonçait que les sept dernières années étaient les plus chaudes jamais enregistrées. Une nouvelle étude publiée dans la revue Communications Earth and Environment vient affiner ces alertes en ciblant les cinq plus gros émetteurs de gaz à effet de serre (GES) dans le monde : la Chine, les États-Unis, l’Union européenne, la Russie et l’Inde. En croisant les données de leurs émissions cumulées de 1991 à 2030 et leurs engagements climatiques pré-COP 26, les scientifiques concluent que « des années extrêmement chaudes devraient se produire au moins tous les deux ans dans 92 % des pays d’ici 2030 ». Chiffre encore plus éloquent : sans l’influence de ce club des cinq des GES, la proportion de pays affectés par ces épisodes de chaleur extrême descend à 46 %. Des modélisations précieuses pour que les pays mis en cause revoient leurs ambitions climatiques à la hausse.

Greenwashing aérien

Pour bien commencer l’année, l’ONG Reclaim Finance a repéré un exemple de « greenwashing de haut vol » ! Vingt-deux banques, dont BNP Paribas et HSBC, ont été mandatées par l’Autorité aéroportuaire de Hongkong pour trouver des investisseurs prêts à financer les 4 milliards de dollars que coûte l’extension de l’aéroport asiatique, qui doit s’achever en 2024. Et l’une des tranches de ce financement passe par les fameuses obligations vertes. Problème de celles-ci : il n’existe pas de standard au niveau international. « Outre la nouvelle piste, l’extension de l’aéroport implique la construction d’infrastructures comme des immeubles qu’ils veulent plus efficients sur le plan énergétique, et l’utilisation de véhicules qui seront électriques. Ainsi, ils justifient le côté vert du projet », explique Lara Cuvelier, chargée de campagne pour Reclaim Finance. Comble de l’hypocrisie : la moitié de ces banques se sont engagées à être neutres en carbone d’ici à 2050.

Amazon continue sa guerre antisyndicale

Depuis novembre 2021, le consultant Edward Echanique travaille pour Amazon avec une mission : persuader les salariés de l’entrepôt de Staten Island, le plus gros entrepôt de New York, de ne pas adhérer au Amazon Labour Union, un syndicat indépendant. Mais il est loin d’être novice dans le domaine. En 2015, il a travaillé pour le Trump International Hotel de Las Vegas pour écraser une lutte syndicale menée par des employés à bas salaires, notamment les femmes de ménage. Ce n’est pas le premier signal anti-syndicat envoyé par le géant du commerce en ligne : une très forte campagne contre la création d’un syndicat dans le centre de traitement d’Amazon à Bessemer, en Alabama, avait eu lieu l’année dernière.

États-Unis : On a tiré sur la petite-nièce de George Floyd

Arianna Delane, 4 ans, dormait paisiblement dans son lit, à Houston (Texas), en cette nuit du Nouvel An. Vers 3 heures du matin, un inconnu a pénétré dans l’appartement familial et tiré sur la fillette, une balle lui perforant un poumon et le foie. Elle a finalement été sauvée. Miraculeusement. Or Arianna est la petite-nièce de George Floyd, cet homme noir de Minneapolis, dont la mort en 2020, sous le genou du policier raciste Derek Chauvin – condamné en première instance à 22 années et demie de prison – après plus de huit minutes d’asphyxie, a provoqué des émeutes et une grande émotion outre-Atlantique. La petite fille avait d’ailleurs accompagné -plusieurs fois sa famille aux manifestations de Black Lives Matter, à la suite de la mort de son grand-oncle. Il est à noter que la police de Houston a mis… plus de quatre heures à arriver sur les lieux de l’attaque.

Le militant Ramy Shaath libéré

Détenu au Caire depuis deux ans et demi, le militant égypto-palestinien Ramy Shaath, figure de la révolution de 2011 et responsable en Égypte de la campagne BDS contre l’occupation par Israël des territoires palestiniens, a été libéré, mais au prix de l’abandon de sa nationalité égyptienne. Il a enfin pu retrouver sa femme, française, le 8 janvier et a dénoncé les « conditions inhumaines » des prisons égyptiennes dès sa descente d’avion à Roissy. Emmanuel Macron avait évoqué son cas avec le maréchal Al-Sissi en 2020, tout en dissociant droits humains et « coopération en matière de défense et économique »…

Une prise de guerre pour Zemmour

L’actuel député Les Républicains du Loir-et-Cher, ancien numéro deux du parti, mais aussi ex-membre du Front national de la jeunesse, Guillaume Peltier a annoncé, le dimanche 9 janvier sur le plateau de CNews, qu’il soutenait « le seul candidat de la droite, le seul candidat fidèle aux valeurs du RPR, le seul candidat capable de battre Emmanuel Macron ». Il devient son porte-parole pour la campagne.

Justice pour Vecchi

Après que deux cours d’arrêt françaises ont rejeté le mandat d’arrêt européen visant Vincenzo Vecchi, la Cour de cassation de Paris, il y a un an, avait préféré s’en remettre à l’avis de la Cour de justice européenne. L’audience aura lieu ce 20 janvier, au Luxembourg. Rappelons que Vecchi risque 12 ans de prison en Italie pour avoir participé aux manifestations anti-G8, à Gênes, en 2001. Une peine inique et absurde.

Plan antisocial

Après sept ans de procédure, l’entreprise finlandaise Stora Enso a été condamnée pour le licenciement abusif de 186 salariés de sa papeterie de Corbehem (Pas-de-Calais). Elle aurait dû leur proposer un reclassement, a estimé la cour d’appel de Douai. « C’est une nouvelle démonstration de la possibilité de mener des batailles victorieuses contre les multinationales », s’est félicité l’avocat des salariés.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.