« Don Juan », de Serge Bozon : Cul par-dessus tête

Dans Don Juan, Serge Bozon fait de son personnage un homme obsédé par une seule femme. Une vision inversée et sensible de ce héros mythique.

Une femme oblige Don Juan à attendre lors de son mariage. Dans cette phrase, tout est étrange. Don Juan, alias Laurent (Tahar Rahim), se marierait-il ? Du moins, il est à la mairie, prêt pour la cérémonie – l’action se déroule de nos jours. Une femme, Julie (Virginie Efira), abuserait-elle de sa patience ? Plus encore : elle se dérobe. Julie surprend en effet un regard de Laurent sur une autre femme, qui lui déplaît et sème soudain le doute en elle. Lui fait perdre la confiance qu’elle a en lui. Elle…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.