Une explosion de « profits excessifs » 

En 2022, les entreprises du CAC 40 ont rendu à leurs actionnaires 80,1 milliards d’euros, dont 23,7 milliards d’euros sous forme de rachats d’actions, dévoile la lettre financière Vernimmen.

Politis  • 11 janvier 2023
Partager :
Une explosion de « profits excessifs » 
© regularguy.eth / Unsplash.

En 2022, « les entreprises du CAC 40 ont rendu à leurs actionnaires 80,1 milliards d’euros, dont 23,7 milliards d’euros sous forme de rachats d’actions », dévoile la lettre financière Vernimmen. Celle-ci souligne que c’est « le niveau le plus haut jamais enregistré » depuis 2003, année où elle a commencé à compiler ces données. Les dividendes atteignent 56,5 milliards d’euros, contre 45,6 milliards en 2021 et 28,6 milliards en 2020, durant la pandémie.

Si Emmanuel Macron en a « assez » de ceux qui font des « profits excessifs » sur « la base de la crise », comme il l’a affirmé le 4 janvier devant les artisans boulangers, qu’il ordonne illico à ses ministres d’agir, et tout particulièrement à Bruno Le Maire, qui ne sait pas ce que sont des superprofits et se contente de « demander ».

Car, en tête des groupes redistribuant des capitaux propres à leurs actionnaires, figure TotalEnergies (13,3 milliards d’euros de rachats d’actions ou de dividendes), dont le PDG a refusé cet automne d’accorder aux salariés en grève de ses raffineries la hausse de salaire de 10 % qu’ils réclamaient : elle n’aurait représenté que 150 millions d’euros.

Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Nuisances
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don