Les échos de la semaine
Les déboires judiciaires de la Macronie

Éditorial

accès libre

par

Les déboires judiciaires de la Macronie

La faute la plus grave d’Agnès Buzyn est d’avoir déserté en pleine bataille pour une improbable candidature à la mairie de Paris. Une faute morale que la CJR n’a pas à juger, mais qui montre ce que pesait la pandémie en regard d’enjeux politiques dérisoires.

 lire   partager

Articles récents