blog /

Publié le 8 juin 2012

Le pâle éclat …

… d'un soleil finissant.

Quand le monde aura fini son temps, que restera-t-il de tout cela ?

Des essaims d'éphémères affolées s'asphyxiant sous la neige sale.

Les eaux brunes charriant les humeurs de la terre, le vermillon d'un soleil épuisé.

Des caddies vides et rouillés, le vent glacial entre les disques durs.

Une banque éventrée ayant vomi de l'or, des liqueurs éventées, des encres évaporées,

Du sang séché sur de la viande incertaine.

Les mots effacés, des images arrachées,

Des griffures dans le salpêtre, des ombres imprimées sur les murs décrépis.

Des trochlées, des apophyses, des métacarpes éparpillés.

La terre affranchie du temps, et les restes du temps livrés au néant.

De vieux souvenirs à jamais dissipés,

Et dans le vent, tourbillonnant, la page d'un livre, un peu cornée.

[Via Twitter, envoi d'un lecteur, Loïc GBB, de Limoges.]

Illustration - Le pâle éclat …
[ La Crête de Vimy (1917), Tableau de Paul Nash (1889-1946)]


Haut de page

Voir aussi

Articles récents