blog /

Publié le 27 janvier 2014

Des anti éoliens ont défilé dimanche à Paris avec la racaille réactionnaire

None

Il revient aux experts politiques brevetés de faire un tri sélectif dans toutes les nuances, certainement passionnantes mais puantes, de la droite et de l’extrême droite qui ont défilé dimanche dans Paris en réclamant la démission de François Hollande qu’il ne considère pas comme légitime à la tête de l’Etat. Pensée profonde et habituelle des conservateurs réactionnaires. Il y avait là, des identitaires, des homophobes, des membres du FN, des catholiques confits dans l’encens, des adversaires de l’avortement, des contempteurs du mariage pour tous, des objecteurs de taxes et de « charges », des anti-écolos, des militants de Civitas, des adversaires de la piétonisation de l’avenue Foch à Paris, des fans de Dieudonné, des perturbés de la « perte de l’identité française », des islamophobes, des royalistes et des militants du Printemps Français. Tous réunis sous une délicate banderole : « Hollande on t’encule ».

Et au milieu du plus extraordinaire ramassis de réactionnaires vu sur le pavé depuis des années, des militants anti-éoliens expliquant que les éoliennes défigurent les paysages et la France, que leur installation est organisée par le « capitalisme apatride et cosmopolite » , qu’elles font déjà des centaines de malades « à cause des vibrations et des lumières des pales » et qu’elles contribuent « à une énorme dépréciation des propriétés dans une période où tout le monde est déjà écrasé d’impôts » .

Ce n’est pas trés nouveau comme argumentation, mais en se joignant à cette manifestation, ces anti-éoliens, parfois soutenus en Région par le Parti communiste, ont opportunément montré et rappelé à quelle réaction politique et idéologique ils se rattachent depuis des années sous la houlette d’un certain Valéry Giscard d’Estaing.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents