Les « centristes » se sauvent

Le ralliement remarqué d'André Santini à Nicolas Sarkozy fait sourire. Chacun sait que le député UDF, à l'étroit dans sa ville d'Issy-les-Moulineaux, lorgne le conseil général des Hauts-de-Seine, dont la présidence serait libre si Sarkozy accédait à l'Élysée... Mais s'il est pour l'instant le seul UDF, après le député Christian Blanc (apparenté), élu dans une circonscription limitrophe de ce département, à avoir officiellement lâché Bayrou pour Sarkozy, d'autres élus UDF se pressent au portillon dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Élections au Brésil : « Dégage, Bolsonaro ! », le cri des peuples de la forêt

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.