Notre vieux serviteur

Il faudrait un coeur de pierre pour ne pas verser une larme à cette cérémonie des adieux à laquelle nous conviait dimanche soir Jacques Chirac. Notre Jacques. Notre vieux serviteur depuis tant d'années, qui a tant fait pour la France et les Français ! Depuis si longtemps à la tâche, à l'office, aux cuisines, en salle, Maître Jacques. Servir, sa vocation de tous les instants, toujours disponible, inlassable, au four et au moulin. Et fringant, avec ça, portant beau, toujours aimable, affable, empressé à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.