Sortir des salons

Un ensemble de musique ancienne et des élèves de terminale se sont croisés autour d’un projet de concert avec installation visuelle. Mixage hors norme de sons et de signes. Reportage.

Au lycée Renoir, à Paris, ils appellent cela un « workshop » , comme les pros. Soit un atelier en temps limité. Deux jours de travail intensif avec un intervenant extérieur sur un projet original. Enseignant en terminale arts graphiques dans cet établissement, Emmanuel Benoist s'est laissé tenter, cette année, par un projet venu de l'extérieur. De « clients » , sourit-il, tellement le terme convient peu au Peuple de la cave. Un ensemble d'une dizaine de musiciens professionnels qui, sous ce nom plutôt…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.