Désaccords sur le régime de retraite

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le conseil d'administration de la SNCF doit examiner le 11 avril le décret du gouvernement fixant le nouveau statut de la caisse de retraite et de prévoyance (CPR). Le régime spécial des cheminots devrait donc être externalisé par le gouvernement. Selon SUD-Rail (deuxième organisation syndicale), ainsi que la fédération Unsa des cheminots (troisième organisation), cette opération amorce la remise en cause du régime avant les élections. Le décret fixe en effet le financement des droits spécifiques du régime spécial jusqu'en 2010. Seuls SUD-Rail et Unsa ont appelé à manifester le 11 avril, suscitant la désapprobation des autres syndicats. Pourtant, au sein de la CGT, quelques sections ont protesté contre les déclarations optimistes de la fédération des cheminots. « Nous échappons à l'adossement au régime général » , s'était félicité son secrétaire général, Didier Le Reste.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.