Pour Lou Ye

Une jeunesse chinoise , du cinéaste Lou Ye, sorti sur les écrans français le 18 avril, après avoir été sélectionné à Cannes en 2006, n'est pas du goût des autorités chinoises, notamment pour les scènes de sexe qu'il comporte. Prétextant que You Le a présenté ce film sans son accord, le Bureau du cinéma de Pékin l'a interdit de tournage pendant cinq ans. Une pétition en sa faveur est en ligne sur le site de la Société des réalisateurs de films , rubrique pétitions).
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.