Aron, réaction

Il s'appelle Rémy Aron, il préside l'association Maison des artistes, et Marine Le Pen avait déjà salué ses positions. Pendant la campagne électorale, il s'est déclaré en faveur de Nicolas Sarkozy, faisant notamment des déclarations sur sarkozy.fr, où suinte sa haine de l'art contemporain. Dénonçant une politique culturelle qui ignore, depuis vingt-cinq ans, 99 % des artistes, Rémy Aron y stigmatise les «~grands tenants des idéologies de 1968~», qui ont repris les thèses de Duchamp et prôné «~l'idéologie…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.