Vers une déroute des fonds de pension

Les libéraux de tout poil sont particulièrement discrets sur les fonds de pension anglo-saxons, pourtant directement concernés par la crise financière. Principaux moteurs de la spéculation, ces fonds servent à financer les retraites de millions d’Américains. En?France, ce système de retraite par capitalisation est présenté depuis plusieurs années comme la recette miracle pour compléter la retraite du régime général, de plus en plus réduite par les coups de boutoir des réformes libérales. Or, une probable…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.