Beaufitude ministérielle

La « diversité » ne doit pas être un « bouclier » pour les membres du gouvernement, et la légitimité « passe d’abord par l’élection » , a estimé mercredi Nadine Morano, sur France Info, le 17 décembre. Au moment où Nicolas Sarkozy se préoccupe de promouvoir la diversité, la secrétaire d’État chargée de la Famille fait le procès de ses collègues Rachida Dati et Rama Yade : « On n’est pas protégé parce qu’on est issu d’une minorité, parce qu’on est d’origine maghrébine ou africaine. On doit comme les autres,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.