Godard, ailleurs

Jean-Luc Godard s’est excusé auprès de Thierry Frémaux, le délégué général du festival, parce qu’il a préféré ne pas faire le déplacement sur la Croisette, alors que son nouveau film, Film Socialisme , était présenté, dans la sélection Un certain regard, le lundi 17 mai. On pourra chercher toutes les raisons à ce choix. Quelles qu’elles soient, le cinéaste a mis en cohérence ses paroles et ses actes, lui qui regrette depuis longtemps maintenant que l’on s’intéresse moins à ses films qu’à lui-même. En…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.