Dossier : Où en est l'Afrique du Sud ?

« Une des sociétés les plus inégalitaires »

Selon Denis-Constant Martin*, l’organisation du Mondial n’était pas une priorité dans un pays où les services publics se dégradent et où la situation sociale est explosive.

Politis : Est-ce qu’aujourd’hui encore nous pouvons parler d’un apartheid qui serait économique, de fait ? Denis-Constant Martin : Le mot apartheid ne convient plus. On est passé d’une société fondée sur des hiérarchies raciales – ou supposées telles puisque évidemment les races n’existent pas – à une société fondée sur une hiérarchie sociale, une hiérarchie du revenu. Cela dit, l’histoire de l’Afrique du Sud fait que cette hiérarchie recoupe assez largement les anciennes hiérarchies, supposément raciales.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.