Procès Chirac reporté : « Une question de décence »

Le procès de Jacques Chirac a été reporté au mois de juin 2011, suite aux manœuvres procédurières des avocats de la défense. Trois questions au collectif Sauvons les riches, partie civile au procès.

Le Tribunal correctionnel de Paris a décidé de transmettre à la Cour de cassation la «Question prioritaire de constitutionnalité» déposée par l'avocat de Rémy Chardon, l'ancien directeur de cabinet de Jacques Chirac. Elle concerne l'application de la prescription sur cette affaire de délit occulte. Une manœuvre -réussie- avant tout destinée à gagner du temps. Dans le procès des emplois présumés fictifs de la ville de Paris impliquant Jacques Chirac, qui a débuté ce lundi, plusieurs associations se sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Assurance-chômage : la grande loterie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.