Une démocratie bien malade

Pendant que les peuples arabes tentent, avec un courage sans nom, de conquérir leur liberté, et que des gamins héroïques tombent sous la mitraille de dictateurs aux abois, voilà que nous plongeons en France dans un débat qui pourrait apparaître comme le privilège d’une nation de nantis. Il se présente sous la forme d’une interrogation codée : comment éviter un nouveau 21-Avril ? Pourtant, si les situations sont incomparables, elles ne sont pas sans relations. Après tout, il a fallu beaucoup de révolutions…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents