Eva Joly ne lâche pas l’affaire

La candidate écologiste peine à convaincre et baisse dans les sondages. Pourtant, elle n’entend pas renoncer à poursuivre sa campagne, et son parti annonce une contre-offensive collective.

François Hollande et Eva Joly dans le même train, jeudi 19 janvier, pour un déplacement de campagne à Nantes : leurs entourages jurent qu’il s’agit d’une pure coïncidence. La candidate d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) indique n’avoir croisé auparavant le candidat socialiste qu’à une seule reprise. On se claque une bise républicaine pressée sur le quai d’arrivée. Hollande, en maître de la verve, insinue que l’important, c’est de voyager de conserve vers le même but. Puis, taquin : « Tu n’as pas de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.