Quelle taxe pour sortir de la crise ?

Avec la crise, la taxe Tobin est de retour ! Pour Nicolas Sarkozy, il ne s’agit que d’un gadget électoral. La taxe proposée par le président-candidat ne s’applique qu’aux actions des grandes sociétés. En fait, cette taxe remplace, avec des taux plus faibles et une assiette plus étroite, l’impôt de bourse supprimé en 2008 par le même Sarkozy. Elle n’aura aucun effet sur la spéculation et ne rapportera à l’État qu’un milliard d’euros. Mais il y a des raisons de penser que la taxation des transactions…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.