Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 5€/mois. :

Politis Web illimité

5 par mois Offre de lancement
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

9 par mois Offre de lancement
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

La Grèce choisit l’Europe malgré tout

En dépit de cures d’austérité sévères, le pays ne se voit pas en dehors de l’Europe. Des intellectuels grecs analysent ce paradoxe. Correspondance d'Athènes.

« Alors que pendant des années l’Europe était synonyme de progrès social, de modernité, de démocratie, mais aussi d’alternative aux États-Unis, le projet européen s’est peu à peu obscurci, et l’on se rend compte qu’il s’agit d’une union qui peut dicter des politiques menant à la régression et à la destruction des acquis sociaux. » Maria Karamessini est professeur d’économie à l’université Panteion, à Athènes. Par ailleurs, depuis le printemps dernier, elle conseille Syriza, le parti de la gauche ...

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Articles récents