Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Brèves médias

Redevance

Valse hésitation entre France Télévisons, Bercy, le ministère de la Culture et Patrick Bloche (photo), président de la commission des Affaires culturelles et maintenant membre du conseil d’administration de France Télé. La redevance pourrait être augmentée de deux euros (hors des deux euros indexés sur l’inflation). De son côté, Patrick Bloche milite pour une semi-redevance appliquée aux résidences secondaires, épargnant ainsi les foyers les plus modestes. Dans l’histoire, France Télé gagnerait 110 millions, soit 60 de plus qu’annoncé.

Au rabais

Le tribunal de commerce de Paris a accepté l’offre de rachat de France Soir par le groupe Cards Off (spécialisé dans le commerce en ligne). Au prix modique de 480 000 euros, comprenant donc le site Internet, sa marque et ses archives. Cards Off compte relancer le titre sur le Web tout en incitant à acheter sur des sites marchands partenaires.

On ferme

Prétendument drôle mais déplorable, le programme court « Anne Roumanoff et les garçons », précédant le JT de France 2, n’aura pas tenu un mois. Il est supprimé faute d’audience, comme « Volte-face », présenté par Nagui à 18 h 50. Un ratage total pour la chaîne qui doit, sur ce créneau horaire, maximiser ses recettes publicitaires.

Temps de parole

Le CSA envisage de réduire le temps de parole pour la prochaine élection présidentielle de cinq semaines à seulement deux. Un projet favorisant les grands candidats et le bipartisme.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents