« Il suffit que les lobbies toussent... »

La conférence environnementale s’ouvre dans la désillusion, analyse Stéphen Kerckhove, militant associatif.

François Hollande s’était engagé à tenir une conférence environnementale annuelle. Dans son discours de clôture de l’édition 2012, il laissait entendre que l’écologie aurait une place centrale dans son mandat. Aujourd’hui, c’est l’amertume dans le camp associatif, qui veut « montrer les crocs » après l’édition 2013, du 20 au 21 septembre. Un an après la première conférence environnementale, il n’y a vraiment rien à se mettre sous la dent ? Stéphen Kerckhove : Non, j’ai beau chercher, c’est assez…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.