Télé : Fiction or not fiction ?

Des « histoires vraies » rejouées par des comédiens.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Quels points communs entre « Au nom de la vérité » ou « Mon Histoire vraie » sur TF1, « Face au doute » sur M6 et « Si près de chez vous » sur France 3 ? Hormis que ce sont de consternantes émissions, elles ressemblent à de la télé-réalité, à cette différence près que tous les dialogues y sont écrits à l’avance et que ce sont des « histoires vraies » rejouées par des comédiens. Bref, la connerie n’y est pas spontanée mais préméditée… Or, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a reconnu, fin août, à ces quatre émissions dites de « réalité scriptée » le caractère de fiction, susceptible de leur ouvrir les voies de financements publics. « La réalité scriptée ne fait pas partie des œuvres patrimoniales », a rétorqué Aurélie Filippetti. Autrement dit, elle ne devrait pas être comptée comme fiction dans les quotas de création imposés aux chaînes.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.