Le Goncourt à « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre : grande guerre, tout petit roman

Peut-on attendre autre chose de la littérature qu’un très long scénario avec des rebondissements improbables et de grosses ficelles pour alimenter le suspense ? Il semble que pour les jurés du Goncourt, cela suffise, puisqu’ils viennent de couronner Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre (Albin Michel). Sur la guerre de 14-18, le livre primé n’arrive pas à la cheville de la Peur , de Gabriel Chevallier, ou de Ceux de 14 , de Maurice Genevoix, publiés respectivement en 1930 et 1949. C’est dire sa modernité.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.