Vaucluse : bienvenue à « Facholand »

Depuis l’élection de Marion Maréchal-Le Pen, le Vaucluse est un laboratoire pour les alliances entre le Front national, ses satellites et une droite radicalisée. Une analyse du mensuel le Ravi.

avec l’implantation du transfuge frontiste Jacques Bompard (désormais député) à la mairie d’Orange, en 1995, et depuis l’élection en 2012 à l’Assemblée nationale de Marion Maréchal-Le Pen (nièce de) à Carpentras, le Vaucluse, fortement paupérisé, offre à l’extrême droite ses meilleurs scores électoraux 1. Lors des dernières législatives, des communes comme Bédarrides ont voté Front national à plus de 50 % (en triangulaire). Marine Le Pen a manqué de peu de dépasser Nicolas Sarkozy au premier tour de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.