Un coup de jeune…

Il n’est pas impossible qu’un nouveau rapport de forces soit en train de s’installer, après trente ans d’une écrasante domination libérale.

Ce n’est sans doute pas le plus important, mais tout de même, ça fait du bien de voir des nouvelles têtes, un autre style et des dégaines inhabituelles dans le petit théâtre de la politique. Ce conseil des ministres grecs (presque) sans cravate, ce Yanis Varoufakis qui balade sa chemise sortie du pantalon dans toutes les capitales européennes, ce Pablo Iglesias, leader de Podemos, avec sa queue-de-cheval, ça donne un sérieux coup de jeune. D’autant plus qu’il ne semble pas y avoir une once de démagogie…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.