BHV : les salariés disent non à la loi Macron

Les salariés du BHV se sont exprimés contre le projet d'accord sur le travail dominical dans leur établissement de la rue de Rivoli, situé dans l'une des zones touristiques internationales créées par la loi Macron.

Le « non » au travail dominical l'a emporté par « 640 voix contre 627 » lors de la consultation des salariés du BHV-Rivoli (groupe Galeries Lafayette), organisée du 20 au 21 novembre. « Un résultat très serré, très partagé » , a reconnu Florine Biais, déléguée CGT au BHV, en se disant « très satisfaite » du « non » des salariés. La consultation conforte les syndicats de l'établissement opposés à la mise en application d'un projet d'accord visant à ouvrir tous les dimanches le magasin, situé dans l'une des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.