Édito vidéo : l'état d'urgence sert à bâillonner la société civile

Denis Sieffert, directeur du journal Politis, présente son prochain éditorial sur l'ouverture de la COP21 qui a donné lieu à un épisode de répression inquiétant contre le mouvement social. « L'été d'urgence a bâillonné la société civile. Il s'est accompagné de sanctions extrêmement grave. Une telle mise entre parenthèse de la démocratie inquiétante» , juge-t-il.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.