[Vidéos Nuit debout] « “Banlieue“, “bobos“… Nous devons effacer les frontières »

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Experts, militants, artistes ou simples citoyens … Politis donne la parole aux multiples acteurs du mouvement Nuit Debout, pour analyser en profondeur les enjeux de cette bouffée citoyenne d’une forme inédite.

Deuxième épisode : le militant fresnois Almamy Kanouté évoque l’implication des habitants des quartiers populaires dans ce mouvement né au centre de Paris. Almamy Kanouté s’est notamment présenté à plusieurs scrutins locaux sur les listes citoyennes « Émergence » pour défendre un renouvellement des discours et de la classe politique. Le mouvement Nuit debout doit selon lui regrouper des citoyens sans considération d’appartenance, « pour chasser les cols blancs qui nous pourrissent la vie ».

A lire, notre portrait : Almamy Kanouté, candidat de la diversité des opinions

A (re)voir, le premier épisode : analyse de la loi travail avec Emmanuel Dockès, professeur de droit.

Tous les articles de la rédaction sur la loi travail et sur Nuit debout.


Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents