Emmanuel Macron, les élites contre le « système »

Prônant « renouveau » et « modernité », Emmanuel Macron applique les vieilles recettes du centrisme, avec une bonne dose de marketing électoral. Plongée dans la « révolution » Macron.

Sur la place de la Bastille, à Paris, quelques volontaires de Greenpeace et un prêcheur de la parole de Dieu se font voler la vedette par l’arrivée d’un groupe de militants d’En marche !, qui organise une opération de tractage électoral nommée « prise de la Bastille ». Tout un symbole pour ce mouvement qui prône la « révolution » des déçus des partis classiques. Élie, étudiant « de sensibilité de droite », suit Macron depuis un moment et trouvait déjà intéressant ce « dépassement du clivage gauche-droite.…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.