François Ruffin : À Amiens, le patron, c’est lui !

François Ruffin peut compter sur une bonne bande pour faire campagne à ses côtés. Dont Fifi, Flo et Happy. Reportage.

Un utilitaire brinquebalant au coffre rempli d’affiches. Ce matin, c’est collage pour Fifi et Flo. Lui, queue-de-cheval, lunettes sur le nez et inaltérable bonne humeur. Elle, minuscule bonne femme, avec l’air de ceux qui en ont vu d’autres. L’équipée compte aussi Happy – « comme la chanson », précise Flo –, le bichon maltais laineux qui préfère les virées en famille à la solitude domestique. Et puis Florian, trentenaire passé par le coaching et les boîtes capitalistes, et qui a tout lâché pour traverser…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.