Pernaut, les migrants et le CSA

Le CSA a condamné mollement des propos de Jean-Pierre Pernaut opposant migrants et SDF.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


« Plus de place pour les sans-abri, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France », avait déclaré Jean-Pierre Pernaut dans son JT du 10 novembre dernier, à la suite d’un reportage sur les SDF.

Saisi, le CSA a simplement « regretté la formulation choisie par le journaliste », celle-ci étant « de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques » par rapport aux SDF. Selon les Sages, les propos tenus par Jean-Pierre Pernaut « pouvaient encourager un comportement discriminatoire ». Pas plus. Et le CSA s’étonne qu’on se demande à quoi il sert !


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.