Milos Forman : Des débuts en fanfare

Les films réalisés par Milos Forman en Tchécoslovaquie dans les années 1960 ressortent en version restaurée. L’occasion de constater que le cinéaste, disparu l’an dernier, n’a pas attendu de s’exiler aux États-Unis pour éblouir.

On ne cesse de prendre la mesure de l’œuvre de Milos Forman, disparu il y a un an et demi. De son œuvre entière, pas seulement des films qui lui ont valu des Oscars, Vol au-dessus d’un nid de coucou et Amadeus. Voici l’occasion de (re)découvrir ses premiers pas au cinéma, dans les années 1960, quand il était encore en Tchécoslovaquie, où il est né en 1932. Des premiers pas qui sont d’emblée des coups de maître, immédiatement remarqués par ses pairs à l’étranger : que ce soit L’As de pique (1963), Les…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.