Offensive climat sur les communes

Les mouvements écologistes, déçus par le gouvernement, ont fortement investi la campagne des municipales pour inciter les listes en compétition à se mobiliser dans la bataille climatique.

Les arbres pourraient bien voter pour la première fois, à Asnières et ailleurs, lors du scrutin municipal des 15 et 22 mars. Dans la ville des Hauts-de-Seine, c’est à qui en plantera le plus, en cas de victoire : mille pour le maire sortant, trois mille pour le candidat LREM et cinq mille végétaux pour le candidat Génération·s-PCF-LFI, signale Le Parisien (1). Végétaliser la ville pour améliorer le bien-être des urbains et atténuer l’impact des canicules : sympathique, mais largement insuffisant. « C’est…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.