Sarah Maldoror : L’œil au combat

Sarah Maldoror est morte à l’âge de 90 ans du Covid-19. Cinéaste, elle a été la première femme noire à réaliser un long-métrage. Son œuvre est une ode aux luttes et à la culture africaine.

C ’est un guerrier ! » Ainsi parlait Jean Genet de Sarah Maldoror, morte le 13 avril à l’âge de 90 ans du Covid-19, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Elle avait, c’est certain, un tempérament exceptionnel pour avoir réussi à se faire une place dans le milieu du cinéma : elle a été ainsi la première femme noire à réaliser un long-métrage, Sambizanga. Cependant, la première inclination de Sarah Maldoror n’était pas pour le cinéma. Née le 19 juillet 1929 dans le Gers d’une mère du cru et d’un père de…

Il reste 86% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.