Le bel été du Bota

Notre nouveau Voyage autour de nos chambres vous aiguille vers Bruxelles afin de suivre le programme estival de concerts en streaming proposé par le Botanique, haut lieu de la vie culturelle locale.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Imposant complexe surplombant le superbe jardin botanique de Bruxelles, le Botanique – aussi appelé, plus affectueusement, le Bota – existe depuis 1984 et apparaît aujourd’hui comme l’un des emblèmes culturels majeurs de la capitale de la Belgique. Doté de plusieurs salles de capacités distinctes, il accueille régulièrement des concerts et des expositions.

Nuits chaudes

Festival printanier de musiques actuelles, les Nuits Botanique constituent son principal rendez-vous de l’année, drainant un public nombreux. Prévue du 29 avril au 10 mai, l’édition 2020 a dû être reportée à la suite de la déferlante du nouveau coronavirus en Europe. Si la pandémie reste sous contrôle, le festival va avoir lieu du 29 septembre au 11 octobre, avec une programmation étoffée.

En attendant ce fourmillant événement automnal, le Bota ne compte pas faire la cigale durant tout l’été. Bien au contraire, il semble redoubler d’activité. In situ, il invite à découvrir Documenti, exposition consacrée à l’artiste Sébastien Bonin, et Live At Museum, une série de performances musicales proposées au sein de l’exposition.

Résidences intensives

En outre, un ample programme de résidences est mis en place du 21 juin au 21 septembre, à destination de musicien·nes et plasticien·nes qui vivent en Belgique. Concluant trois jours de travail intensif, un concert sera diffusé en streaming via Facebook et YouTube à l’issue de chaque résidence musicale.

L’on va ainsi notamment pouvoir naviguer entre le folk mélancolique de Jawhar (26 juin), le rock indé accrocheur de BRNS (1er juillet), la soul moderniste de Laryssa Kim (8 juillet), la musique kaléidoscopique de David Numwami (11 juillet), le post-rock planant d’Under The Reefs Orchestra (3 septembre), le hip-hop sophistiqué de Badi (4 septembre) ou encore la chanson teintée d’électro distillée par le binôme Françoiz Breut et Marc Melia (16 septembre).

Tous les concerts sont en accès libre mais il est possible d’effectuer des dons pour soutenir les artistes.

Pour lire tous les articles de la série > #AutourDeNosChambres


Haut de page

Voir aussi

Articles récents