« Adolescentes », de Sébastien Lifshitz : Le monde d’Emma et d’Anaïs

Dans Adolescentes, Sébastien Lifshitz suit deux jeunes filles à Brive de la quatrième au bac. Un documentaire tout en finesse.

Que savons-nous des adolescentes ? Que savent les parents de leurs enfants qui ont cet âge ? Des émissions de télé-réalité ou des talk-shows sont faits sur ce thème, qui traquent l’anecdote spectaculaire, ne montrant rien d’essentiel. Le cinéma s’y prend autrement pour approcher ce territoire mystérieux qu’est l’adolescence. Surtout quand le maître d’œuvre se nomme Sébastien Lifshitz, l’un des cinéastes qui filment le plus délicatement les êtres jeunes – on se souvient des Terres froides (1999) et de Presque rien (2000).

L’un des secrets du cinéma, en particulier du documentaire, c’est le temps. Sébastien Lifshitz a accompagné pendant cinq ans Anaïs et Emma, élèves à Brive, à partir de la classe de quatrième. Un documentariste et sa caméra ne peuvent se fondre absolument dans le réel. Ils influent forcément, même a minima, sur les situations. Néanmoins, ce temps passé avec les deux adolescentes a permis une proximité inouïe, y compris avec leurs proches. La confiance est là, la caméra est devenue une présence plus que familière, et la discrétion du cinéaste et de son équipe a fait le reste.

Il reste 64% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents