Édouard Ferlet : Le clavier bien libéré

Édouard Ferlet publie Pianoïd, un album inclassable ouvrant des perspectives inouïes.

Développant son activité créatrice depuis le début des années 1990, après avoir étudié notamment à l’École normale de musique de Paris, le pianiste français Édouard Ferlet gravite pour l’essentiel entre jazz et musique (néo)classique. Dans sa production récente se détache un diptyque autour de Jean-Sébastien Bach – Think Bach (2012) et Think Bach op. 2 (2017) – accueilli de façon élogieuse par la critique. En cette rentrée automnale, prodigue en sorties musicales, il parvient aisément à s’extraire du…

Il reste 71% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.