Lidl : le salaire de la peur

Surveillance, contrôles, harcèlements : les méthodes de gestion
du personnel de l’enseigne Lidl provoquent la rébellion de certains
de ses employés.

Dans la grande distribution, les miracles n'existent pas. L'américain Wal-Mart, référence en matière de prix et de droits sociaux rabotés, est sous la menace du plus grand procès collectif jamais intenté pour discrimination sexuelle. En Europe, c'est l'enseigne Lidl qui a repris le judicieux concept : prix étranglés, personnel maté. Un livre noir paru en Allemagne, berceau de l'entreprise, s'appuie sur les témoignages de plus de cent employés pour dénoncer les rythmes de travail, les manques d'effectifs,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents