Attention, cynisme !

C'est un repas de famille, comme tant d'autres le dimanche : légèrement ennuyeux. À l'heure du fromage, quelqu'un se hasarde à aborder le sujet. Sans passion. Rien à voir avec les empoignades immortalisées par Caran d'Ache à propos de l'affaire Dreyfus. Les assiettes ne voleront pas. « Et vous, pour qui allez-vous voter ? ­ Eh bien, nous avons mûrement réfléchi et nous avons décidé ­ vous allez rire ! ­, mon mari et moi, de voter pour Ségolène Royal. » Silence et stupeur autour de la table. « Vous voilà de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents